top of page

Le piano, un instrument emblématique de l'histoire de la musique


histoire-du-piano


Le piano, instrument emblématique par excellence, incarne la richesse de l'histoire musicale à travers les siècles. Depuis ses modestes débuts jusqu'à son statut d’instrument rêvé, tant comme objet que pour la pratique des apprentis et des musiciens renommés, l'évolution du piano est une fascinante symphonie de créativité, d'ingénierie et de passion. Mais quelle est l'histoire du piano ? Comment a-t-il été inventé et quand ? Tel un être vivant, il n’a cessé d’évoluer pour devenir un instrument pluriel mais unique.


Les origines du piano : de l’église au salon


Instrument dévoué au rite religieux avant de gagner opéras royaux et maisons, le piano connaît un long chemin d’expérimentations pour finalement prendre la forme que nous lui connaissons.


Les premiers instruments à clavier


L’orgue


L’orgue est le premier ancêtre du piano. En version hydraulique datée du IIIe s avant notre ère, il est adopté par les Romains puis développé à Byzance au VIIIe siècle. Devenu un instrument à vent, l’orgue est associé au religieux, s’installe dans les cloîtres et les églises à partir du XIe siècle. Des progrès techniques entre Suède, Italie et Allemagne en développent la polyphonie jusqu’au XVIIIe siècle.


Le clavicorde


Inventé par Kaufman de Dresde au cours du XVe siècle, ce clavier de 38 touches est alors très prisé. Son jeu repose sur la frappe des cordes par une lame de laiton. Le son produit est proche de l’harmonium. Sa petite taille en fait un instrument d’étude pratique à installer. Celui de Mozart ravit encore les visiteurs de sa maison natale à Salzbourg.


Clavecin et épinette


Classés dans la même catégorie en raison d’un mécanisme identique, lequel s’appuie sur la pincée des cordes par action de sautereaux animés par pression sur les touches, le clavecin et l’épinette apparaissent au cours des XVe et XVIe siècles.

Clavicorde, clavecin, épinette : chacun de ces ancêtres du piano retrouve ses jours de gloire dans les compositions de Mozart ou Bach. Les pianistes puristes se plaisent également à les interpréter sur ces claviers historiques.


L'invention du piano moderne


L'histoire du piano moderne commence en Italie, au début du XVIIIe siècle. L'invention du piano forte par Bartolomeo Cristofori marque alors une révolution musicale. L’instrument donne enfin accès à une variété de nuances dynamiques, du pianissimo au fortissimo. Le génie de Cristofori pointe la nécessite d’une stabilité structurelle du piano alors même que les marteaux frappent les cordes pour se relever instantanément afin de laisser résonner la note, et cela de façon répétée et rapide. Les premiers modèles sont alors plus simples et moins massifs que les versions modernes, mais ils posent les bases d'une transformation radicale dans le monde de la musique.


L'évolution du piano au fil du temps


Avec une gamme élargie, oscillant entre douceur et force des tonalités, le piano remplace de loin le clavecin et ses pairs. Améliorations, recherches et inventivité renouvellent le piano jusqu’au XXe siècle.


Le piano du XVIIIe au XIXe siècle


Les facteurs allemands, italiens, autrichiens, anglais et français rivalisent d’inventivité pour perfectionner le piano forte. Johann Gottfried Silbermann, héritier de facteurs d’orgues, développe sa propre version avec l’aide, parfois très critique, de Bach. Burkat Shudi, Johann Stein, Christian Friederici, John Boradwood, Sébastien Érard, Ignace Pleyel sont alors les artisans d’une progression constante qui valorise définitivement le piano. On retrouve l’instrument dans les plus grandes cours d’Europe et les artistes ne travaillent plus qu’avec lui quand ils ne se lancent pas eux-mêmes dans leur conception (Muzio Clementi). Peu à peu, le piano prend la forme et la taille modernes que nous lui connaissons afin de satisfaire compositeurs et artistes. Un son puissant, des nuances nombreuses, une expressivité élargie, une solidité sans faille : bois, cuir, fonte, cuivre, acier, laine, feutre sont mis à contribution de chaque fabrication. La tessiture grandit de 4 octaves ½ à 8 pour atteindre 8 ½ de nos jours.


Le piano au XXe siècle


L’industrialisation de sa conception au cours du XIXe siècle voit l'essor du piano dans toute sa diversité. Des artisans et des facteurs de pianos éminents tels que Steinway & Sons, Yamaha, Bechstein et Bosendorfer émergent, perfectionnant la conception et la qualité sonore des pianos.

Il en ressort une plus grande variété de formes et de performances : piano de concert, piano à queue, piano droit, qui le fait entrer tant dans les foyers que les salles de spectacle. Amateurs, débutants, pianistes confirmés, mélomanes du monde entier invitent le piano dans leur vie.


Le piano du XXe siècle


88 touches, 52 blanches et 36 noires composent classiquement la gamme chromatique du piano moderne. Suite à l’interdiction d’utiliser certaines matières premières comme l’ivoire, les concepteurs se sont adaptés. Certains exemplaires comptent jusqu’à 102 touches selon les exigences de musiciens tels que Busoni ou Ravel.


La popularité et l'importance du piano dans la musique


Au XXe siècle, le piano poursuit son évolution, intègre de nouvelles technologies et explore de nouveaux genres musicaux.


Le Piano, expression de toutes les musiques


Tout au long du XXe siècle, le piano continue de jouer un rôle central dans une mutation musicale qui voit naître le jazz, le swing, la pop, le rock et bien d'autres genres. Des artistes tels que Duke Ellington contribuent à populariser le piano dans des contextes musicaux divers. Les pianos acoustiques conservent leur prestige, tandis que les pianos électriques, numériques puis virtuels étendent les possibilités sonores. Les concerts de piano continuent de captiver les auditoires du monde entier, témoignant de la vitalité et de l'impact de cet instrument exceptionnel.


Le piano électronique ou numérique : un instrument en phase avec son époque


Les pianos reproduisant le timbre d’un piano ont émergé, offrant une polyvalence exceptionnelle avec des fonctionnalités telles que la reproduction d'autres instruments, l'enregistrement intégré et la connectivité avec des logiciels musicaux. Ces instruments modernes ont trouvé leur place dans les foyers, les studios d'enregistrement et même sur les scènes de concert. Ces pianos virtuels offrent une accessibilité accrue à l'apprentissage du piano et à la composition musicale.


L'influence de pianistes virtuoses


Des pianistes virtuoses tels que Lang Lang, Martha Argerich, Ievgueni Kissine, Khatia Buniatishvili et Yuja Wang continuent de repousser les limites de la virtuosité pianistique, inspirant les générations futures. Le piano reste un instrument de choix pour ceux qui cherchent à exprimer leur créativité et à transmettre des émotions puissantes à travers la musique.


L'éducation musicale intègre largement le piano en tant qu'instrument d'apprentissage. Des millions d'étudiants à travers le monde commencent leur parcours musical avec le piano, bénéficiant de son accessibilité pédagogique et de sa capacité à développer la compréhension musicale.



L’histoire du piano est un voyage continu, un récit de créativité, de génie mécanique et de passion musicale. De ses modestes débuts à son omniprésence dans le monde entier, le piano incarne la puissance intemporelle de la musique. Que ce soit à travers les majestueux pianos à queue, les pianos numériques innovants, ou les pianos virtuels, cet instrument continue de résonner à travers les époques. Devenir pianiste promet une aventure artistique et personnelle unique : pourquoi ne pas vous lancer ?


Mots-clés :

Comentários


Posts récents
bottom of page